raboter


raboter

raboter [ rabɔte ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1409; de rabot
1Aplanir, dresser au rabot. dégauchir, varloper. Raboter une pièce de bois. Raboter une fenêtre qui ne ferme plus. P. p. adj. Plancher raboté.
2Usiner en surface (une pièce), à l'aide d'une machine spéciale (raboteuse, mortaiseuse, dégauchisseuse, étau limeur, etc.).

raboter verbe transitif (de rabot) Dresser une surface plane sur les métaux avec une raboteuse ou un étau-limeur, sur les bois avec un rabot ou avec une raboteuse. Familier. Heurter quelque chose et le frotter fortement contre quelque chose d'autre : Raboter ses pneus contre le trottoir.raboter (difficultés) verbe transitif (de rabot) Orthographe Avec un seul t ; de même pour les autres mots de la famille : rabotage, raboteur, raboteuse et raboteux.

raboter
v. tr.
d1./d Rendre uni, aplanir au rabot.
d2./d TECH Usiner au moyen d'une raboteuse.

⇒RABOTER, verbe trans.
A. Aplanir, amincir ou moulurer une pièce de bois ou de métal en se servant d'un rabot ou d'une machine-outil (raboteuse pour le bois, étau-limeur pour le métal). Machine à raboter. Une boutique ouverte où un homme éclairé d'une chandelle rabote une planche (HUGO, Rhin, 1842, p. 349). La carène [des navires à bordé en bois] devant présenter un poli parfait, on commence par la raboter (CRONEAU, Constr. nav. guerre, t. 1, 1892, p. 345).
Part. passé en empl. adj. Usiné, dressé en surface. Bois, planche raboté(e), fer raboté. Les boîtes en fonte (...) sont rectangulaires et rabotées sur les tranches (SER, Phys. industr., 1890, p. 85). Des caisses de ce bois blanc non raboté dont on fait les caisses à oranges (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 55).
P. métaph. À ceux que l'éducation a le mieux rabotés, il reste encore bien des nœuds: une fierté souveraine, une volonté de fer, un profond mépris pour la vie (SAND, Mauprat, 1837, p. 150). Tu deviendras incolore et (...) tu raboteras vite les angles de ton originalité afin de pouvoir entrer dans le moule commun (DU CAMP, Mém. suic., 1853, p. 222).
P. anal. Aplanir le revêtement superficiel d'une chaussée. Les parties en saillie sont rabotées plus énergiquement et on ne cure que légèrement les flaches en y amenant les grains les plus grossiers des détritus enlevés sur les parties élevées (BOURDE, Trav. publ., 1929, p. 146).
B. — P. anal. Gratter, érafler, user par frottement. J'entendais déjà les volées de mitraille passer en rabotant la pierraille et soulevant la poussière (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 188). [Les] chaises tendrement rabotées par des derrières peu soucieux de voyages (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 199).
GÉOL. Synon. de éroder. Les glaciers rabotent le fond et les flancs des vallées qui leur servent de lit (BOULE, Conf. géol., 1907, p. 11).
C. — Au fig., vx, littér. [Le compl. d'obj. désigne une œuvre littér.] Supprimer ce qui dans le style est inégal, rude. Synon. limer, polir. Je suis en train de raboter quelques pages de mon roman pour m'arrêter à un point. Mais ça n'en finit pas (FLAUB., Corresp., 1852, p. 370).
Part. passé et/ou adj. Et ses vers [de Crébillon] biscornus, gauches, mal rabotés, Brillent de temps en temps d'énergiques beautés (POMMIER, Crâneries, 1842, p. 70).
D. — Arg. pop., vx. Voler, chiper. Défense de voler, hein!... C'empêche pas que beaucoup y z'ont raboté des choses [dans les magasins démolis] (MUSETTE, Cagayous antijuif, 1898, p. 40).
Prononc. et Orth.:[], (il) rabote [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1409 rabotter « aplanir, dresser au rabot » (doc. ap. RUNK., p. 51); 2. 1654 « polir (une œuvre littéraire) » (SCARRON, Œuvres, 247 ds RICHARDSON); 3. 1883 « voler, chiper » (BOUTMY, p. 93). Dér. de rabot; dés. -er. Fréq. abs. littér.:69.
DÉR. Rabotage, subst. masc. Action de raboter, opération industrielle visant à raboter une pièce, notamment de bois ou de métal. En fait de caisse, le rabotage est un ornement superflu, utile seulement aux endroits où l'on écrit avec un pinceau les initiales et marques de l'expéditeur (NOSBAN, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 206). La pierre se prête parfaitement au tournage et au rabotage; c'est ainsi que sont exécutés, notamment, les balustres des balcons et garde-corps (Arts et litt., 1935, p. 20-4). — []. 1res attest. a) XVIe s. « copeaux » (Trium ling. Dict. ds GDF. Compl.: ramentum, rabottage), b) 1765 « action de raboter » (Encyclop. t. 17, p. 144b), c) 1845 « usinage d'une pièce de métal à l'aide des machines à raboter » (BESCH.); de raboter, suff. -age.

raboter [ʀabɔte] v. tr.
ÉTYM. 1409; de rabot.
A
1 Aplanir, dresser au rabot. Dégauchir, polir; varloper. || Raboter une planche, une pièce de bois. Menuiserie.Au p. p. || Parquet raboté.Par métaphore. || Son corps plat (cit. 5), raboté comme une planche par le travail.
1 Ils n'avaient plus ni peau ni chair, tout était glacé et raboté par l'eau froide.
J. Giono, le Chant du monde, I, VII.
2 Usiner en surface (une pièce), à l'aide d'une machine spéciale (raboteuse, mortaiseuse, dégauchisseuse, étau-limeur, etc.).
3 (1869). Techn. Limer (le sabot d'un cheval).Niveler (les dents d'un cheval).
B Fig.
1 (1654). Fig., vx. Corriger, polir (son style).Limer; et cf. Voltaire et Balzac, in Littré.
2 (1888). Pop., vx. S'emparer illicitement de, voler. Chiper.
C Intrans. Faire, produire un bruit (en parlant d'un disque usé).
2 Des rondelles ? On a une petite salade, Bechet, Barclay, Lafitte, Osterwald, Gillespie, Doggett, Holiday, une trentaine en tout et bien dix, je te préviens, qui rabotent.
Hervé Bazin, Au nom du fils, p. 132.
DÉR. Rabotage, rabotement, raboteur, raboteuse, raboture.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • raboter — Raboter. v. a. Polir, rendre uni avec le rabot. Du bois noüeux & malaisé à raboter. on n a pas bien raboté cela …   Dictionnaire de l'Académie française

  • raboter — Raboter, Complanare, Laeuigare, Laeuare, Exasciare, Ad runcinam aliquid complanare …   Thresor de la langue françoyse

  • raboter — (ra bo té) v. a. 1°   Dresser, aplanir avec le rabot. Raboter une planche, un parquet.    Absolument. •   Tel grand va s étonnant de voir que je rabote, MAÎTRE ADAM BILLAUT Oeuv. p. 193, dans POUGENS. •   Que pensez vous de celui qui veut scier… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RABOTER — v. a. Dresser, aplanir, rendre uni avec le rabot. Du bois noueux est malaisé à raboter. On n a pas bien raboté cette planche, ce parquet.   Il s emploie figurément et familièrement en parlant Des ouvrages d esprit, et signifie, Retrancher,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RABOTER — v. tr. T. d’Arts Aplanir, rendre uni avec le rabot. On n’a pas bien raboté cette planche, ce parquet. Il s’emploie figurément et familièrement en parlant des Ouvrage de l’esprit et signifie Corriger, polir. Mon ouvrage est terminé : il me reste à …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • raboter — vt. RABOTÂ (Albanais.001B, Annecy, Cordon, Saxel, Thônes, SAX.179b23) ; aplyan nâ (001a). A1) aplanir : aplyani vt. (001). A2) bouveter, raboter avec un bouvet => Rainer …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'entre-raboter — entre raboter (s ) (an tre ra bo té) v. réfl. Se polir réciproquement. •   [En parlant de M. de Montausier, gouverneur très rigoureux, et du Dauphin opiniâtre et fier] Laissez les faire, ils s entre raboteront l un l autre et se poliront, Mme DE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • rabotage — [ rabɔtaʒ ] n. m. • 1765; rabotement 1611; de raboter ♦ Action de raboter; usinage à l aide des machines à raboter. ● rabotage nom masculin Action de raboter ; fait d être raboté. Usinage d une surface généralement plane par le déplacement… …   Encyclopédie Universelle

  • raboteuse — [ rabɔtøz ] n. f. • 1858; de raboter ♦ Machine outil servant à raboter les grosses pièces (de bois ou de métal) : dégauchisseuse, limeuse, mortaiseuse, etc. ⊗ HOM. Raboteuse (raboteux). ● raboteuse nom féminin Machine outil servant à usiner des… …   Encyclopédie Universelle

  • raboteur — [ rabɔtɶr ] n. m. • 1576; de raboter ♦ Ouvrier spécialisé dans le rabotage. Raboteur de parquet. ⇒RABOTEUR, subst. masc. A. 1. Ouvrier qui effectue des opérations de rabotage en se servant d un rabot ou d une machine à raboter. Raboteur à la… …   Encyclopédie Universelle